0

Werktags bis 17:45 Uhr bestellt, oft schon am Folgetag ab 9:30 Uhr abholbereit.

Protest!

Protestez!, Schweizerisches Jahrbuch für Wirtschafts- und Sozialgeschichte - Annuaire Suisse d'histoire économique et sociale 35, vormals Schweizerische Gesellschaft für Wirtschafts- und Sozialgeschichte - Société suisse d'histoire économique et soci

38,00 €
(inkl. MwSt.)

Lieferbar innerhalb 1 - 2 Wochen

In den Warenkorb
Bibliografische Daten
ISBN/EAN: 9783034016063
Sprache: Deutsch
Umfang: 272 S., 17 Illustr.
Auflage: 1. Auflage 2020
Einband: kartoniertes Buch

Beschreibung

Aujourd'hui la contestation est partout. Des conflits que l'on croyait dépassés resurgissent et déferlent sur les sociétés actuelles avec une virulence nouvelle. Les grèves des femmes et les grèves climatiques mobilisent des centaines de milliers de personnes; Black Lives Matter et la critique postcoloniale s'insurgent contre les sociétés coloniales du passé - et les politiques d'immigration actuelles - en les confrontant au pouvoir persistant des classifications raciales, voire racistes. Les politiques d'austérité se voient confrontées à des résistances alternatives. En même temps, le concept de 'vote de protestation' tend à faire des mécanismes de la démocratie des instruments d'opposition. Dans cette perspective, la formule du populisme apparaît comme un instrument commode d'interprétation des mutations des rapports de force, vers la droite comme vers la gauche. Dans ce contexte, tous les commentaires portant sur les mouvements de protestation du passé deviennent presque automatiquement politiques: leur histoire s'expose forcément à la suspicion d'héroïsation ou à une présomption de jugement posthume. Des formes plus subtiles de politiques de l'histoire tendent à qualifier les protestations du passé comme rationnelles et adéquates, seulement pour condamner d'autant plus fermement celles du présent. Et parfois, les conflits sociaux et politiques sont tout simplement évacués de l'interprétation des transformations historiques.

Autorenportrait

ist Professorin für Allgemeine Geschichte des 19. und 20. Jahrhunderts an der Universität Basel. Sie forscht und lehrt in den Feldern Sozial- und Kulturgeschichte, feministische Geschichtswissenschaft und Wissenschaftsgeschichte.